Cancer et nutrition

Description de la formation :

41 % des nouveaux cas de cancers pourraient être évités si l’exposition aux facteurs de risque modifiables était optimale. L’alcool et le tabac sont les premiers facteurs incriminés, responsables respectivement de 20 % et 8 % des cancers incidents. Mais des facteurs nutritionnels sont reconnus ; l’alcool est un des facteurs de risque du cancer du sein (le plus fréquent avec près de 8 000 cas), suivi du cancer colorectal, de la cavité buccale et du pharynx, du foie, de l’œsophage et du larynx. Avec l’adoption d’un mode de vie correspondant à l’ensemble des recommandations nutritionnelles (alimentation, poids, alcool et activité physique), on estime que 16 % des cancers chez les hommes et 20 % chez les femmes pourraient être évités. Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque de 12 localisations de cancer (œsophage, pancréas, foie, côlon, rectum, sein (après ménopause), endomètre et rein. Le niveau de preuve de l’augmentation du risque par la surcharge pondérale est « suggéré » pour le cancer du col de l'utérus. La prévalence du surpoids et de l’obésité est stabilisée en France depuis 10 ans avec un adulte sur deux concerné. Après analyse rigoureuse, l’ensemble des relations entre facteurs nutritionnels et cancers ont fait l’objet d’une publication par le World Cancer Research Fund (WCRF) et l’American Institute for Cancer Research (AICR) en 2018. Il s’agit d’un document de référence qui permet d’actualiser les recommandations internationales de prévention nutritionnelle des cancers. Les résultats de l’étude du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de 2018, montrent que parmi les 346 000 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chez les adultes en France en 2015, 142 000 seraient attribuables à des facteurs de risque modifiables, soit 41 % de tous les nouveaux cas de cancers.
Financement(s) : ANDPC PAYANT
Type de formation : présentiel

objectifs

Objectifs généraux

Connaître les plans nationaux de santé nutrition et cancer
Intégrer la dimension prévention de la santé dans la pratique des professionnels
Acquérir un savoir faire
Repérer les facteurs de risque en lien avec la nutrition
Lutter contre les inégalités sociales
Développer l’éducation thérapeutique de proximité
Diminuer grâce à une meilleure nutrition (alimentation et activité physique) le risque de survenue de certains cancers

Prochains séminaires